La retraite complémentaire : Explications et coordonnées des organismes

informations démarches encart

Aujourd’hui, tous les salariés cotisent à ce que l’on appelle la retraite complémentaire obligatoire. Il s’agit d’un dispositif qui vise à compléter les prestations du régime de retraite de base. Les organismes qui sont chargés de ces cotisations sont nombreux en fonction de votre statut : on compte l’IRCANTEC, l’ARRCO (Association pour le régime de retraite complémentaire des salariés) et l’AGIRC ou encore la CNAVPL, MSA… Tout ces organismes vont compléter la part de la CNAV (Caisse nationale d’assurance vieillesse) ou d’une autre caisse (RSI par exemple) en fonction du statut de la personne concernée. Voici un article pour vous aider à y voir plus clair et anticiper le montant de vos cotisations avant votre départ à la retraite. Vous retrouverez également les informations afin de contacter chaque organisme de retraite en fonction de votre statut actuel ou passé ainsi que certains outils comme le calculateur de retraite et autres informations utiles.

retraite complementaire obligatoire

Chaque personne peut avoir été affilié à plusieurs organismes lors de sa longue carrière, en effet il est tout à fait possible d’avoir été salarié non cadre pendant 5 ans, puis cadre pendant 10 ans et enfin salarié du secteur privé ou encore dirigeant d’entreprise.

Le nombre de points cumulés dépend du montant du salaire puisque la cotisation est proportionnelle aux revenus. Tout au long de sa carrière, il cumule des points et une fois arrivé à l’âge de la retraite, il pourra prétendre à une retraite complémentaire.

La retraite pour les salariés du privé

Concrètement, tous les mois, l’entreprise prélève en moyenne 6% sur le salaire de chaque salarié et reverse ce montant à l’un des organismes. Ce retrait n’est appliqué que dans la limite plafonnée par la sécurité sociale, à savoir 2885 euros mensuels.

Pour les salariés non cadres, le prélèvement peut s’élever jusqu’à 16% et ce, trois fois le montant du plafond mensuel de la sécurité sociale.

Ainsi, toutes les sommes qui sont versées auprès de l’ARRCO / AGIRC ouvrent aux salariés des points complémentaires pour la retraite. Ces caisses ont également mis en place des systèmes de solidarité qui donnent la possibilité aux personnes en recherche d’emploi de ne pas payer la totalité des points qu’ils cumulent au fil des mois.

Il en va de même des salariés en arrêt maladie qui obtiennent eux aussi des points de retraite même s’ils sont en incapacité médicale de travailler.

Bon à savoir : Lors du départ à la retraite, les salariés (cadres et non cadres) peuvent bénéficier de majoration s’ils ont des encore des enfants à charge.

Si vous souhaitez connaître le nombre de points que vous avez acquis au cours de votre carrière, vous pouvez consulter votre relevé sur le site internet concerné (soit ARRCO ou soit AGIRC) : on vous demandera de créer votre espace personnel pour accéder à votre compte. Ainsi, sans avoir à vous déplacer, vous pouvez connaître l’état de votre retraite complémentaire et consulter le nombre de points acquis. Vous pouvez également utiliser l’onglet contact pour demander des renseignements sur votre situation.

Comment contacter ces différents organismes ?

Il est possible qu’après consultation de votre relevé, vous ne soyez pas d’accord. Il est dans ce cas possible de contacter un conseiller de l’organisme concerné.

Contacter l’Ircantec : Cet organisme ne dispose que de deux agences (à Paris et Angers), il est possible de prendre rendez vous à l’agence de Paris les lundi, mardi et mercredi de 09h00 à 17h00. Ou à l’agence d’Angers du lundi au vendredi de 09h00 à 12h00 et de 14h00 à 17h00.

  • Adresse de l’agence de Paris : 12 avenue Mendès France 75014 Paris cedex 13.
  • Adresse de l’agence d’Angers : 21 rue Auguste Gautier 49100 Angers.
  • Numéro de téléphone : 02 41 05 25 38. N° à appeler pour prendre rendez vous aussi bien à Paris qu’à Angers.
  • Adresse du site internet : https://www.ircantec.retraites.fr

Contacter l’Arrco/Agirc : Il est possible de rencontrer un conseiller dans l’un de leurs centres d’information. Cela ne peut se faire que sur rendez vous, en semaine uniquement de 08h30 à 18h00. Pour gagner du temps au téléphone, Il est demandé de se munir de son numéro de sécurité sociale.

  • Numéro de téléphone : 0820 200 189. Coût : Le prix de l’appel est variable selon les opérateurs plus 9 centimes d’euros la minute.
  • Prendre rendez vous avec un conseiller : Il faut tout d’abord identifier le centre conseil le plus proche de votre domicile, pour cela lorsque vous êtes sur la page d’accueil du site Arrco/Agirc, cliquez sur la barre du milieu « localiser votre centre d’information »
  • Adresse internet : https://www.agirc-arrco.fr

La retraite pour les travailleurs indépendants

De même que les salariés, les travailleurs indépendants cotisent aussi pour leur retraite. Le pourcentage de cotisation (17.75% sur le plafond de la sécu Pass et 6% sur l’ensemble des revenus d’activité) est appliqué non pas sur le salaire bien sûr mais sur le revenu d’activité.

Pour les commençants et artisans, l’organisme collecteur était le RSI, mais depuis peu c’est la SSI (sécurité sociale des indépendants). En ce qui concerne les travailleurs indépendants libéraux, ils cotisent à la CNAVPL.

La SSI (ex RSI) : Il est possible de connaitre ses droits à la retraite grâce au relevé individuel de situation. Il récapitule les droits acquis en tant que chef d’entreprise, mais aussi ceux acquis antérieurement sous d’autres régimes. Il est téléchargeable en ligne sur le site sécu-indépendants. (voir ci dessous). Il est aussi envoyé systématiquement tous les 5 ans aux personnes concernées de plus de 35 ans à titre d’information.

  • Numéro de téléphone : 3698 (urssaf) numéro non surtaxé, un conseiller vous renseignera les jours ouvrables de 09h00 à 17h00.
  • Site internet : https://www.secu-independants.fr
  • Envoyer un mail : Connectez vous sur le site ci dessus et cliquez sur « envoyer un courriel »
  • Prendre rendez avec un conseiller dans l’agence la plus proche. Sur cette même page : « prendre rendez vous »
  • Vous envisagez de prendre votre retraite ? :

contacter retraite

La CNAVPL : Elle est forte d’un million de cotisants, et regroupe la caisse nationale proprement dites et dix caisses de retraite complémentaire. (Carcdsf, Cavec, Carmf, la Cavp, Carpimko, Cavamac, Cavoc, Carpv, Cipav, Cprn). Le système de cotisation se rapproche de celui de la SSI, même si les taux sont différents.

  • Adresse : Caisse nationale d’assurance vieillesse des professions libérales. 102 rue Mirosmenil 75008 Paris.
  • Téléphone : 01 44 95 01 50
  • Adresse internet : www.cnavpl.fr
  • www.info-retraite.fr : sur ce site vous pourrez retrouvez les informations concernant votre retraite.

La retraite pour les agriculteurs

La MSA : Les agriculteurs non salariés cotisent et perçoivent leurs retraites de la MSA (mutuelle sociale agricole) Elle est composé d’une retraite de base (MSA), et d’une retraite complémentaire obligatoire (RCO), elle même gérée par la MSA. Les conditions de départ en retraite sont les mêmes que celles du régime général. Une retraite minima a été instaurée pour les retraités dont la pension est insuffisante pour vivre correctement.

  • Adresse postale et adresse internet (Pour savoir ou se trouve la caisse RSA la plus proche département par département et connaitre sont e-mail) :
  • Sur ce même site, vous pouvez envoyer un mail à l’agence MSA de votre département.
  • Service d’assistance en ligne pour les problèmes de connections ou de mot de passe : https://www.msa.fr/lfy/web/msa/assistance-internet
La retraite complémentaire : Explications et coordonnées des organismes
Note

2 Comments

  1. Jacques
    13 janvier 2020

    Bonjour, Je réside en Belgique.
    Je n’ais pas reçu le document de certificat de vie en 2019.
    Ma question cela est-il normal ou cela est un oublie ou autre chose.
    Merci de me répondre.
    Sincères salutations.

    Répondre
  2. jacques
    9 janvier 2020

    cadre retraité ma caisse de retraite agirc arco Humanis pour Janvier pas d’impact diminution d’impôts alors que le régime général a fonctionné .mes prélèvements sont passé de 9% 0 6.9 %

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Scroll to top