Allocation journalière de présence parentale

Votre enfant est malade, possède un handicap ou a eu un accident grave et vous devez rester à ses côtés, dans ce cas vous pouvez bénéficier de l’allocation journalière de présence parentale, AJPP, visant à compenser la perte de revenu occasionné par l’arrêt de votre activité professionnelle. 22 jours par mois au maximum, vous touchez une allocation journalière, correspondant aux jours de congé que vous avez été obligé de prendre. Cette allocation est soumise à certaines conditions qu’il faut remplir.

Les conditions liées à votre activité professionnelle :

Vous obtiendrez cette allocation si vous êtes agent du secteur public ou encore salarié du privé. Si vous êtes VRP ou salarié à domicile employé par un employeur particulier et si vous êtes travailleur non-salarié. Elle peut également vous être attribuée si vous êtes en recherche d’emploi et indemnisée ou si vous êtes en formation professionnelle.
Dans tous les cas, il faut justifier d’un congé de présence parental vis-à-vis de votre employeur ou de l’organisme de formation.

Les conditions liées à l’état de santé de l’enfant :

Il faut évidemment que le médecin atteste formellement de la nécessité d’une présence parentale auprès de l’enfant en raison de la gravité de la maladie, de son handicap et manque de mobilité ou de soins demandant une attention soutenue et continuelle. Ce certificat est détaillé, il doit mentionner si possible la durée du traitement qui est prévisible et il est délivré sous pli cacheté. Ensuite, c’est le service de contrôle de la caisse d’Assurance Maladie qui donne son avis favorable.

Une fois le certificat obtenu, vous devez le renvoyer, accompagné par le formulaire adapté à votre situation à la caisse d’Assurance Maladie, dont vous dépendez. Les formulaires peuvent être téléchargés sur service-public.fr.

Le montant est d’environ 51 euros par jour pour une personne seule et 43 euros pour un couple. Il est possible d’obtenir un complément mensuel, appelé complément pour frais. Il faut pour cela que vos frais exigés par l’état de l’enfant ne soient remboursés ni par la mutuelle ni par votre caisse d’Assurance Maladie et que l’ensemble des dépenses dépassent 110.56 euros par mois et bien entendu ce complément est lié à des conditions de ressources.

L’ouverture du droit à l’AJPP est liée à l’enregistrement du certificat médical et du formulaire, accompagné de l’attestation sur l’honneur de situation professionnelle et de la véracité d’une présence parentale obligatoire. Elle sera alors versée dans le mois civil. Elle peut être accordée pour une période de trois ans au maximum, soit 310 jours d’allocation maximum. Elle est accordée selon le temps prévisible qui est déterminé par le médecin, mais cette période est renouvelable. De même après la période de trois ans, elle peut être versée à nouveau dans le cadre d’une rechute ou d’une récidive de la maladie qui avait nécessité cette intervention.

Allocation journalière de présence parentale
Note

Prénom ou pseudo :

Votre message :

Pas encore de commentaire concernant cette démarche, à vous de jouer...