Comment s’expatrier en Nouvelle-Zélande ?

demande visa nouvelle-zélande

Plusieurs raisons poussent les Français à s’aventurer en Nouvelle-Zélande. L’originalité de ses paysages, sa qualité de vie, les perspectives qu’offre son économie, la sécurité qui y règne et le système éducatif sont autant d’atouts qu’affiche la Nouvelle-Zélande. Ci-après quelques conseils pour ceux qui veulent s’expatrier dans le pays des kiwis.

expatriation nouvelle-zélande

Comment y entrer ?

Pour des séjours inférieurs à trois mois, le visa est inutile. Par contre, il faut avoir un billet aller-retour valide. Le visa est donc obligatoire pour résider en Nouvelle-Zélande plus de trois mois. Pour ce faire, il faut prendre :

  • Un visa étudiant : la condition pour l’obtenir est de s’inscrire dans un établissement puis d’y suivre des cours d’au moins 15 heures par semaine.
  • Un visa pour un stage : il faut justifier du soutien de son établissement en France et avoir une offre d’emploi dans le territoire.
  • Le Working Holiday : pour ceux qui ont moins de 30 ans, il est plus facile d’entrer dans le territoire en obtenant un visa PVT. Pour cela, il faut disposer de 4.200 $ NZ sur son compte en banque. Ce visa permet de travailler pour des postes temporaires durant 1 an.

L’inscription consulaire

– Pour un séjour de plus d’un an, il faut s’inscrire au registre des Français établis hors de France. Même si cette démarche n’est pas obligatoire, elle est conseillée, car elle permet de rendre plus faciles toutes les formalités administratives.

Les pièces nécessaires pour s’inscrire au registre sont celles qui peuvent justifier son identité, sa nationalité française et sa résidence en Nouvelle-Zélande.

Obtenir un visa de résidence permanente en Nouvelle-Zélande

résidence permanente nouvelle-zélande

Pour immigrer de façon permanente en Nouvelle-Zélande, il y a deux possibilités :

  • Le Work to Residence : pour avoir un permis de travail temporaire. Pour l’obtenir, il faut, soit avoir reçu une offre d’une société autorisée à embaucher des étrangers, soit être qualifié à un des métiers qui sont listés sur le « Long Term Skills Shortage ».
  • Le Skilled Migrant Category : pour être éligible, il faut cumuler le plus de points possible. Le nombre de points se calcule selon son âge, ses qualifications, ses expériences professionnelles, etc. Pour obtenir ce visa, il faut soumettre une « expression d’intérêt ». Si les points obtenus dépassent les 100, le dossier est sélectionnable. L’idéal est de totaliser au moins 140 points.
Comment s’expatrier en Nouvelle-Zélande ?
Note

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Scroll to top