Demande de vignette crit’air : quelle démarches pour Toulouse ?

Le combat contre la pollution provoquée par les automobiles est devenu un enjeu majeur dans le monde entier y compris en France. À cet effet, le gouvernement français a mis en place la vignette « Crit’air » pour réduire la pollution. Instaurée dans chaque ville française comme Toulouse, une démarche est à suivre pour se la procurer.

Profil pour l’accès la vignette Crit’air

Depuis le 27 novembre 2017, la préfecture de Haute-Garonne a annoncé que la vignette Crit’air est obligatoire pour les automobilistes toulousains. Ainsi, chaque véhicule doit être doté d’une pastille de couleur placée sur le pare-brise pour identifier le degré de pollution. Cela s’adresse aux véhicules en tous genres comme les voitures légères, les poids lourds, véhicules utilitaires, les bus, les autocars, les motos et les scooters. Seuls les engins de chantier et engins agricoles ne sont pas concernés par cette vignette. Cependant, certains véhicules ne peuvent obtenir la vignette notamment les 2 roues en circulation avant le 1er juin 2000 et les bus/autocars/poids lourds en circulation avant le 1er octobre 2001.

Méthode pour obtenir la vignette Crit’air

critair toulouse

Pour avoir sa vignette Crit’air, les automobilistes toulousains doivent faire une demande en ligne via le site officiel du certificat Crit’Air. Il s’agit du seul site autorisé à délivrer la vignette Crit’air. Pour faire la demande, il faut se munir d’un certificat d’immatriculation (carte grise). Ce dernier va servir à remplir les informations demandées. Initialement, la vignette Crit’air est disponible à 3, 70 euros. Cependant, depuis mars 2018 le prix a changé, la vignette est maintenant facturée à 3, 11 euros. Mais il faut également prendre en compte les frais de port facturés à 0,51 euro ce qui fait un total de 3,62 euros. Selon le type de véhicule et son taux de pollution sera attribué une pastille ou un macaron parmi les 6 catégories.

Les sanctions

critair toulouse sanction

Après l’envoi de la demande, la vignette est délivrée aux automobilistes toulousains par courrier à l’adresse indiquée sur les papiers du véhicule. Selon la couleur du macaron, seules les voitures moins polluantes peuvent circuler en cas de pic de pollution. Une fois entre les mains de l’automobiliste, il ne doit jamais s’en défaire. L’absence de la vignette Crit’air pendant un contrôle routier est passible d’une amende de 3es classes soit 68 euros pour les véhicules légers. S’il est question d’un poids lourd comme un camion ou un car, la sanction est de 4e classe soit 135 euros. D’autres motifs peuvent aussi faire l’objet d’une amende comme une vignette contrefaite et pas visible.

Demande de vignette crit’air : quelle démarches pour Toulouse ?
Note

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Scroll to top